Mes débuts en encadrement

31.7.17


L'encadrement m'a toujours à la fois intéressée et intimidée. D'une part, je trouvais ça trop lisse et académique mais j'ai vite vu que cela dépendait du choix infini des papiers, d'autre part c'est le genre de technique qui nécessite un véritable matériel adapté (et mes placards sont déjà bien assez pleins sans en rajouter encore...). Quand L’Éclat de Verre m'a proposé de tester un kit "clés en main", ça m'a tout de suite enthousiasmée !
J'ai donc reçu tout le matériel du kit : cadre 30 x 30 cm déjà monté, gabarits, cartonnettes, cartons de fond, colle, rouleau, clous, système d'accroche. J'avais choisi une baguette rouge, car j'avais en tête un cadre pour la future chambre de mon fils que je voudrais pleine de couleurs (nous allons enfin déménager dans quelques mois !). Vous avez vu sur Instagram le sac en papier Djeco que je voulais recycler, c'était parfait pour ce projet.


Ce kit était prévu sans vitre car il peut se prêter à des objets en relief tels que de l'origami ou des trophées en papier. Mais on peut très bien en ajouter une au moment de l'assemblage si on souhaite encadrer un sujet plat. J'ai choisi pour ma part d'encadrer ces illustrations telles quelles car je trouve que ça accentue le côté authentique de ce petit bricolage. 
Vous allez peut-être sourire, mais j'ai trouvé l'utilisation du rouleau en mousse quasi-révolutionnaire : je déteste en général faire de la colle, car on a les mains sales et... collantes ! Ici, c'est pratique et ultra-efficace pour encoller les éléments proprement et de façon homogène. Ensuite, j'ai tout trouvé très fluide : le découpage du gabarit, puis de la cartonnette. Je pensais que la découpe du passe-partout serait très délicate, mais comme le papier fantaisie recouvre la partie évidée hexagonale, les finitions sont très faciles à réaliser. D'autant que mon papier fantaisie a une trame en relief façon papyrus, ce qui permet de camoufler les éventuels petits défauts de collage... Et le carton intermédiaire, glissé entre le passe-partout et le sujet encadré, donne une marge de profondeur très intéressante. Enfin, le système d'accroche vaut vraiment le coup : on assemble tous les éléments après avoir percé le carton au poinçon, un coup de marteau, et c'est fait !
J'ai trouvé cette expérience très chouette, car ça m'a ouvert des perspectives pour encadrer plus joliment des affiches, des cartes, plein de choses qui attendent leur tour dans mes tiroirs... Rien qu'avec une cartonnette évidée et un joli papier, on peut faire un grand pas en avant ! Et vous, l'encadrement, ça vous parle ?








En échange de ce test, L’Éclat de Verre m'a proposé de vous faire profiter d'un code promo : pour bénéficier d'une réduction de 10% sur l'ensemble de l'e-shop, utilisez le code SARAH10 (valable une seule fois par personne sans limite dans le temps).
Voici au besoin les liens directs vers les produits du kit : papier décoratif "opaline plumetis", carton de fond, cartonnette, attache de fixation, clous, colle, rouleau en mousse (le cadre déjà monté n'est pas disponible en ligne, uniquement en boutique).
Même sans acheter, je vous conseille un petit tour d'inspiration vers la page de leurs fiches techniques pour faire le plein d'idées...

*****
Retrouvez-moi sur les réseaux :
Mon livre "Inspirations géométriques" est disponible en librairie, sur Amazon et sur Fnac.com
Mon second livre "Idées à broder" est paru le 6 avril !

Vous aimerez peut-être

2 commentaires

  1. Tu as sublimé ce sac de papier, que j'aurais sûrement jeté !
    Ton travail est très soigné et j'aime toujours autant tes mises en scène !
    Bel été à toi Sarah et Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Claudie ! Pour une fois que je me sers des "déchets" collectés et stockés au cas où... ;) Bises

      Supprimer